Demande de devis

Construisez en bois local

Publié le Lundi 29 Juillet 2019

Choisir une construction en bois local, c’est investir dans une installation durable et de qualité.

Que vous souhaitiez construire une maison en ossature bois, une charpente ou un carport, le choix du bois est primordial. Une tendance se dessine sur le marché : l’utilisation du bois local, issu de forêts wallonnes. Plus de 10% des constructions en bois sont réalisées à base de bois wallon, proportion qui augmente chaque année grâce à la demande des consommateurs. « La demande en bois suit la même logique que celle du secteur alimentaire », explique François Sougnez, coordinateur de Bois Local, initiative de la filière bois wallonne. « Les consommateurs sont de plus en plus séduits par une offre locale et transparente. En achetant en Wallonie, vous évitez les intermédiaires et vous pouvez connaître chaque acteur de la chaine, du producteur au fournisseur en passant par le transformateur. De plus, vous êtes certain que le bois n’a pas transité par la mer ou par les airs. » L’autre avantage du bois local tient dans sa durabilité : le dégagement de CO2 lié à son exploitation est beaucoup plus faible car les distances parcourues pour le transport sont plus courtes. Contrairement aux croyances, le bois local n’est pas forcément plus cher que le bois provenant d’Asie ou de Scandinavie. Il présente un rapport qualité/prix indéniable. Investir dans le bois local, c’est aussi participer à l’économie locale en créant de l’emploi près de chez vous.

Du sapin, du Douglas et du chêne

La forêt wallonne couvre plus de 550 000 hectares, ce qui représente un tiers de la surface totale de la Région ! Deux catégories de bois y sont exploitées : les résineux et les feuillus. L’essence de bois utilisée pour réaliser les charpentes et ossatures est généralement constituée de sapin, traité par des scieries de la région. Tous les bois subissent un traitement fongicide et insecticide, ce qui permet une résistance à toute épreuve. Chaque bois local présente des avantages. L’épicéa est par exemple sélectionné pour ses fibres plus serrées que celles des bois d’importation. Le chêne et le Douglas, utilisés par exemple pour les constructions de poolhouse, carpools ou terrasses, présentent une solidité et longévité à toute épreuve, en plus d’offrir un aspect chaleureux et esthétique. Pour être sûr de faire le bon choix, sachez que certaines entreprises wallonnes bénéficient du certificat Bois Local, initié par la Région wallonne. Par cette marque, reconnaissable à travers un logo rouge et blanc, les sociétés adhérentes s’engagent à se conformer aux exigences liées à la marque (traçabilité, durabilité, etc.) et à se soumettre à des contrôles. Bonne nouvelle si vous comptez sauter le pas prochainement : le développement du bois local en Wallonie ne fait que démarrer. « La forêt wallonne peut encore être exploitée car il pousse plus de bois qu’on en coupe », révèle François Sougnez, coordinateur de Bois Local. « Le défi des prochaines années sera donc de renforcer la filière bois wallonne pour gagner encore plus en qualité. »